logoalchb2

club partenaire

ecoleHB

labelOR

ffhb

lbhb2

La presse saison 2018-2019

Rattrapées au score et donc forcément frustrées du résultat nul lors du derby sud-finistérien joué à Concarneau, les handballeuses châteaulinoises se déplaceront, samedi, à Plouagat pour y défier un adversaire qui ne boxe pas dans la même catégorie.

Avant tout, l’équipe de Thierry Goulard devra digérer les deux points perdus à la maison. « Les filles se sont arrêtées de jouer, entraînant de nombreuses pertes de balle, conséquence d’un manque de lucidité provoqué par un manque de rotations possibles, en raison de l’absence de deux joueuses majeures, analyse-t-il. De plus, nous n’avons pas été favorisées par l’arbitrage durant les dix dernières minutes de la rencontre… On doit gagner ce match. On a la balle de match. C’est sans doute la peur de gagner ».

Avant de se frotter au leader

Les handballeuses châteaulinoises de Nationale 3, qui se déplaçaient à l’Entente Cornouaille sud, samedi soir, pour tenter de remonter au classement général, ont été confrontées à un groupe de Concarnoises à leur portée. Elles ont pris le dessus, grâce à une défense agressive qui contenait facilement les timides offensives d’en face. Elles ont réussi à imposer leur rythme dès le début de la première mi-temps en appliquant les consignes du coach, pour mener, à la pause, 10 à 8. Elles ont réussi à creuser un écart de sept buts avant de se laisser rattraper en fin de match, pour finir sur le score de 19-19 malgré un imposant groupe de supporters venu les encourager.

L’équipe fanion masculine maladroite contre Hennebont

Opposé à une autre formation morbihannaise, Châteaulin n’a pas connu meilleur sort, dimanche après-midi. Battus par la réserve d’Hennebont-Lochrist (33-37), les protégés de Mickaël Kernéis sont également tombés sur un joueur en état de grâce, en l’occurrence Mario Brito Febras, auteur de 15 buts. « On a été trop gentils avec lui, estime l’entraîneur de l’ALC. Le mec arrive lancé, et on ne va pas le toucher. C’est un bon élément, certes, mais si on le laisse tirer sans le gêner, ça lui facilite la tâche ».

Gaidig Guéguen (à gauche) et les siennes ont réussi a arraché le match nul en toute fin de partie. (photo Matt Brown)Un match sans vainqueur

Au terme d’un derby sud-finistérien à enjeu important pour le maintien en N3, les deux équipes se sont livrées à une rencontre très serrée et indécise.

Contre toute attente, les joueuses de Thierry Goulard auront mené la vie dure à leurs hôtes. C’est ainsi qu’après avoir mené 8-10 à la pause, grâce à une bonne défense et une gardienne, Kerbrat, très en verve, elles seront parvenues à creuser un écart assez conséquent (12-18) au cours de la deuxième mi-temps. Mais les filles d’Éric Guével parviendront, grâce à une grande débauche d’efforts, à revenir à hauteur des Châteaulinoises et à arracher un nul méritoire, bien que tardif.
Pour le coach châteaulinois, Thierry Goulard : « On avait le match en main et on possédait une belle marge d’avance. Nous éprouvons des regrets légitimes car la victoire était à notre portée ». De son côté, le coach local, Éric Guével, regrettait le manque de réussite et de réalisme dans les tirs de ses joueuses qui n’avaient sans doute pas été à la hauteur de son attente.

La fiche technique

Arbitres : Yannick Le Gallo (Bannalec) et Alain Péron (Locmaria-Plouzané).
Spectateurs : environ 80.

L’entraîneur de l’Entente Cornouaille Sud, Eric Guével, est méfiant avant le derby face à l’Entente Aulne Porzay. (photo archive MB)Un derby lourd d’enjeu

Plouagat, toujours engagé en Coupe de France Régionale, a privé Cornouaille Sud de compétition officielle ce week-end, tandis qu’Aulne Porzay s’inclinait dans sa salle contre la réserve de Plouvorn. Aussi, cette 11e rencontre du championnat s’annonce cruciale pour les deux équipes, toutes deux engagées dans la lutte pour le maintien. Cornouaille Sud pointe, à ce jour, à la sixième place avec une rencontre en moins qui se jouera le 23 février à Plouagat. Tandis que l’autre équipe sud-finistérienne occupe l’avant-dernière position avec seulement deux points d’avance sur la lanterne rouge, Locmaria. Autant dire que les points en jeu lors de ce derby vaudront leur pesant de cacahuètes.

L’équipe des seniors gars 2, face à Riantec HB au gymnase Hervé-Mao ce dimanche. Un match mené avec brio par un groupe ren- forcé par Cédric Allain, auteur de onze buts, victoire 35 à 28.Les matchs du week-end ont vu divers résultats s’afficher sur la feuille de marque de l’AL Châteaulin Handball. Et si certaines équipes remportent leur match, évoluant favorablement, d’autres ont eu plus de mal face à leurs adversaires du moment.

L’équipe de Mickaël Kernëis, qui avait remporté ses deux précédents matchs de championnat, a chuté face au Pleyber-Saint-Martin handball (PSMHB),dimanche après-midi, par 28 à 2. Malgré un début de match intéressant, avec une bonne défense, les montées de balle ont été court-circuitées par le gardien adverse au bout d’un quart d’heure. « Beaucoup trop d’imprécision dans les tirs et dans les attaques, on a pris des buts de contre puis on est revenu un peu sur la fin (six buts), mais le mal était fait », a déclaré l’entraîneur des seniors châteaulinois. L’équipe fanion se place au septième rang au classement et ira rencontrer Hennebont-Lochrist (quatrième), dimanche prochain.

La crainte de la relégation

Page 9 sur 18

logoCA

logo salaun holidays2

logo leclerc

logosport2000

allianz

logoimage small2